Richard Texier

// Invités

Richard Texier est un artiste français né en 1955. Très jeune, il pratique la peinture et voue une passion à l’histoire de l’astronomie ce qui lui inspirera une cosmographie personnelle nourrie des schémas anciens de mécaniques célestes, des atlas du ciel et des grands concepts qui régissent le cosmos. Au début des années 1980, il s’installe à New-York après avoir obtenu un doctorat en arts plastiques. Il est également titulaire d’une thèse d’architecture sur l’édification d’un jardin astronomique.

Une première exposition à New York, de 1983 à 1985, marque le départ de sa carrière. En 1988, l’État français lui commande une tapisserie monumentale sur le thème des droits de l’homme.

En 1992, il est le premier artiste occidental à être invité à Moscou depuis le début du siècle. Il investit pendant deux mois le Pavillon de la Culture. Les peintures réalisées sur place sont présentées à l’inauguration du Centre d’Art Contemporain.

En 1994, il expose à Taïwan et au Japon, son travail est reconnu en Asie.


La sculpture prend alors une place de plus en plus importante dans son œuvre. 1996 marque la réalisation de première sculpture monumentale en bronze, Les Outils navigateurs, pour la Corderie royale de Rochefort-sur-Mer. En 1998, le Musée de la Marine à Paris organise une exposition rétrospective de 160 œuvres et en 2000 les sculptures de Texier, caractérisées par leur taille hors du commun, sont présentées à Amsterdam et Paris.

Le littoral atlantique, territoire de son enfance, marque profondément son œuvre. En 2003, il crée un atelier nomade en pleine mer au phare de Cordouan. Il est nommé peintre de la Marine.

Il part en résidence nomade à Shanghai après une exposition, en 2004, à l’Arco de Madrid et à L’Encan de la Rochelle.

2008 marque son retour en France avec une exposition au Conseil Général de Seine Maritime de Rouen. De nombreuses expositions lui sont consacrées tant en France qu’à l’étranger. Son œuvre est également présente dans des collections publiques (ministère de la Culture, Assemblée nationale...). Plusieurs ouvrages ont été publiés sur son travail dont une monographie écrite par Daniel Pennac.


L’œuvre de Richard Texier perpétue les recherches plus poétiques que scientifiques des premiers astronomes. Schémas d’éclipses et mécaniques célestes constituent ses habituelles sources d’inspiration iconographiques. Son univers rêvé est une réponse aux difficultés qu’éprouvent chacun d’entre nous à se repérer dans la complexité du monde.

Pour la 5ème édition du festival Pocket Films, Richard Texier s’initie à un nouvel outil : le téléphone-caméra. Équipé de deux téléphones mobiles, il réalise Rouge très très fort, un court-métrage poétique sur son ami le peintre Zao Wou-Ki. Ce sont des scènes de vie que filme Texier dans son atelier au bord de l’océan puis dans le propre atelier de Zao Wou-Ki : conversations sur les nuages, les couleurs, des éclats de rire, la main de l’artiste peignant une toile au cœur d’un jardin ensoleillé... Nous pénétrons, grâce à la discrétion du téléphone-caméra, dans le monde privé du peintre à l’œuvre.


Pour en savoir plus visiter le site officiel de Richard Texier

Quand rencontrer Richard Texier pendant l’édition 2009 ?

Lire la rencontre avec Richard Texier