Entretien avec Claire Leproust

Professionnelle du contenu audiovisuel pour mobile

// Entretiens

Interface entre les opérateurs de téléphonie et les producteurs, Claire Leproust travaille sur les contenus audiovisuels pour téléphone mobile : quelles images diffusées sur un téléphone ? Comment adapter une série télé au petit écran mobile ?

Quel est ton métier ?
L’industrie de la vidéo mobile et celle des chaînes de télévision sont deux univers tout à fait différents. Il y a deux ans et demi, j’ai commencé à penser à l’apparition de la vidéo sur les téléphones mobiles. Je me suis dit que c’était une chance pour moi d’avoir travaillé dans ces deux secteurs d’activités par le passé. Il y avait d’un côté des problématiques de sujets et de l’autre des questions d’offres et de demandes.


Pourquoi avoir choisi les contenus vidéos pour téléphone mobile ?
Avec l’arrivée des contenus vidéos sur téléphone mobile, le monde audiovisuel et le monde des télécoms ont dû se rapprocher. Dans l’avenir, chacun va devoir apprendre à connaître le secteur d’activité de l’autre, mais cela prendra du temps. J’ai compris que la téléphonie mobile était un média puissant, chargé d’affectif. On peut considérer que dans cinq ans environ, le fait de recevoir de la vidéo en situation de mobilité deviendra une chose évidente.


Qu’est-ce que tu fais exactement ?
Je me suis positionnée du côté des contenus afin d’aider les producteurs à trouver de nouvelles sources de revenus. Je représente également les intérêts du football espagnol et portugais car les professionnels de ce secteur ont pour habitude d’avoir pour interlocuteur des chaînes de télévisions et non des opérateurs de téléphonie mobile. Je travaille également pour des producteurs de séries d’animation, de charme, de documentaires animaliers... J’ai cherché à créer une expertise touchant à l’adaptation de contenus pour une diffusion sur téléphone mobile. Une part de mon activité consiste à négocier des droits pour les producteurs avec des éditeurs. Ces éditeurs jouent le rôle d’interface entre les producteurs et les opérateurs de téléphonie mobile. En amont avec les producteurs, j’ai travaillé à la compréhension de ce nouveau marché.


Comment développer les contenus audiovisuels sur téléphone mobile ?
Si chacun souhaite le développement des contenus audiovisuels sur téléphone mobile, un véritable travail en amont de la part des producteurs et des auteurs doit exister. Tout le monde se pose plein de questions mais personne ne sait très bien à qui s’adresser, quels types de programmes il faut proposer. Dans un sens, tout ceci est normal : nous sommes au début d’une nouvelle histoire économique.


Quelles sont les spécificités du téléphone mobile en tant que média audiovisuel ?
Une des grandes contraintes du téléphone est le temps. Dans cette optique, je travaille actuellement à la création d’une chaîne de télévision en flux avec des programmes de très courtes durées. L’utilisateur ne perd pas de temps avec son téléphone mais grignote quelques instants par-ci par-là.


Que regardent les gens sur leur téléphone mobile ?
Dans la pratique des utilisateurs, on a constaté un grand intérêt pour les chaînes en flux qui représentent environ la moitié des demandes de vidéos sur téléphones mobiles. Tous les opérateurs en ont été très surpris. Une des explications que l’on peut apporter est que le public de la téléphonie est assez jeune et dispose donc de beaucoup de temps pour consommer des contenus audiovisuels. Finalement, l’utilisateur s’est orienté vers des choses connues, comme les chaînes de télévisions classiques. Selon moi, il faut capitaliser le travail effectué pour des vidéos à la demande et ramener ces formats vers des chaînes de flux.


Comment travailler avec les auteurs pour des programmes sur téléphone mobile ? Quel est le modèle économique de ce nouveau marché ?
Je crois fortement en la création d’un nouveau format très court qui se développera s’il trouve son accueil auprès des chaînes de télévisions généralistes. Pour une optimiser leur offre, les opérateurs de téléphonie mobile doivent apprendre à orienter les éditeurs dans leur production de programmes.


Voir la biographie de LEPROUST Claire