« Le zèbre mal rayé » : génèse du film

// Paroles de réalisateurs

DESMAZIERES Père & Fils.

Après « On s’en fout » tourné en plan séquence l’an dernier, « le père » voulait se servir du téléphone comme d’une vraie caméra et faire un « vrai film » avec une vraie histoire, des rushes, une direction d’acteurs... Le père n’avait qu’une semaine de vacances, pas de scénario, mais le téléphone caméra dans la poche avec le devoir de le rapporter vite à l’équipe du Forum. Les jours étaient comptés. Au cours de la dispute familiale traditionnelle du soir, Bussi (le chat psychopathe) a pris un couteau et a calmé les esprits en disant que le héros du film, ce serait lui et personne d’autre, et qu¹il attendait les propositions de scénario à son bureau, entre 10H et 12H et entre 16H et 18H.

Le lendemain matin, le père est parti se débourrer la gueule en courant dans le petit matin, lorsque tout à coup, il a cru à une vision : dans le champ d¹à côté, il a vu un zèbre en train de brouter. Il a écarquillé ses yeux et la persistance rétinienne est restée fixée sur « zèbre »... Au retour de la course à pied (ayant donc un peu dessaoulé), il a de nouveau vu le zèbre, mais l’a trouvé toutefois « mal rayé » pour un zèbre. Il a alors parlé de l’affaire aux fils, et tous trois ont alors cogité ce qui allait devenir l’histoire du film. A 17H30, ils étaient dans le bureau du chat et lui expliquaient l’idée. Le chat a pris son couteau, l’a planté avec une force inouïe dans le chêne, et a simplement dit : « J’achète ! »

Le tournage a alors démarré le lendemain. Le chat était trop impatient de tuer le zèbre. Il a été très difficile de tourner les premières scènes (bougie, arbre, bicyclette...). Le chat hurlait sans arrêt et il a été difficile de lui expliquer que pour le zèbre, il n’aurait droit qu’à une scène et zéro répétition. Le chat a été tellement rapide à tuer le zèbre que le caméraman n’a pas eu le temps de bien filmer la scène. Ceci dit, le banquet de fin de tournage a été gargantuesque. Steaks, filets, rôtis, tartares...

Et pour la petite histoire, la chute du film avec la fermière qui vient demander des nouvelles de son « cheval » a été tournée également en une prise et sans trucage.

Voir Le zèbre mal rayé