Formes mobiles - Sélections thématique sur écrans plasma

// Installations

Le téléphone mobile vidéo présente des spécificités d’usages propres. Elles découlent de l’incroyable

légèreté de la caméra de poche et de son indissociable téléphone. Filmer les paysages, envoyer des

vidéos surtitrées, compiler en grand écran les vues récoltées, surveiller la rue capturée ou participer au

commentaire d’actualité : avec un téléphone-caméra, la mise en scène audiovisuelle est partout.

vendredi 8, samedi 9, et dimanche 10 juin de 11h00 à 21h30 devant le cinéma 2 et la petite salle

Le téléphone mobile vidéo présente des spécificités d’usages propres. Elles découlent de l’incroyable

légèreté de la caméra de poche et de son indissociable téléphone. Filmer les paysages, envoyer des

vidéos surtitrées, compiler en grand écran les vues récoltées, surveiller la rue capturée ou participer au

commentaire d’actualité : avec un téléphone-caméra, la mise en scène audiovisuelle est partout.

Le paysage en marche
À pied (Widescreen), en vélo, en voiture (Paysage palindrome), dans le train (Leaving a City), ou en avion, décollage ! Porté par le transport et suspendu par le mouvement (World Sham Pain), le voyageur contemple et capte, caméra de poche en main, le paysage qui passe. C’est le geste le plus immédiat, le plus minimal et sans doute le plus populaire : filmer le passage.

Le texte mis en image
Machine à communiquer et à filmer, un téléphone-caméra permet de conjuguer message écrit et image postée. La lettre audiovisuelle en photos et mot à mot habite aujourd’hui les films de poche (De passage, Where Are You ?) reflétant l’immense popularité du SMS et de la prise de vue numérique. Au-delà de la seule correspondance imagée, le texte à l’écran fait un retour en force (Deshojando al Quijote).

L’écran démultiplié
C’est d’abord une parade : la petitesse initiale de l’image vidéo utilisée par les messageries mobiles rend toute projection difficile. D’où l’idée de conquérir le grand écran en multipliant les petits (Presque en haute définition). Les limites du support dynamisent l’inventivité plastique (Short Message) qui décline l’usage du multiécrans si fréquemment sollicité.

La surveillance généralisée
Le pouvoir, donné à tous, de filmer tout et partout, déplace les frontières du social et de l’intime (“Consequences”), du contrôle policier et de la vigilance citoyenne (Dentista) : chacun peut surveiller l’autre et en “vidéo témoigner”. Civisme audiovisuel (Anti-Slapping) ou pocket Big Brother (Hand Bag Surveillance) ?

Le commentaire citoyen

C’est l’autre versant de la vigilance citoyenne issue de la démocratisation de la prise de

vue audiovisuelle : la possibilité pour chacun d’exercer en images son pouvoir critique et

de publier son commentaire citoyen. Le téléphone-caméra devient l’outil pivot du blog

audiovisuel dont la série Une par une de Jean-Louis Langlois témoigne exemplairement :

un regard critique et quotidien porté sur la mise en scène médiatique de l’actualité.