Triton de Benoît Labourdette (long métrage)

// Séances

Un homme seul et anonyme parmi les anonymes évoque sa difficulté à vivre en plein jour à l’ombre des heures les plus funestes de l’Histoire contemporaine. Le souvenir ombrageux de la Shoah obscurcit le quotidien où se cherche, désespérément, une légèreté à jamais perdue. À partir d’images et de sons, fragments de foule et de ville récoltés pendant deux ans, l’auteur peuple le grand écran - un format scope solennel - d’une multitude de vignettes passagères sur l’éphémère, propres à traduire la mélancolie. Plastiquement, l’essai propose des compositions abouties de géométries multiscreen qui tendent à synthétiser des propositions très usitées par les pocket-filmeurs.

Triton de Benoît Labourdette
2005-2007 expérimental 1h00

- samedi 9 juin 14h00 cinéma 2


Un homme seul et anonyme parmi les anonymes évoque sa difficulté à vivre en plein jour à l’ombre des heures les plus funestes de l’Histoire contemporaine. Le souvenir ombrageux de la Shoah obscurcit le quotidien où se cherche, désespérément, une légèreté à jamais perdue. À partir d’images et de sons, fragments de foule et de ville récoltés pendant deux ans, l’auteur peuple le grand écran - un format scope solennel - d’une multitude de vignettes passagères sur l’éphémère, propres à traduire la mélancolie. Plastiquement, l’essai propose des compositions abouties de géométries multiscreen qui tendent à synthétiser des propositions très usitées par les pocket-filmeurs.

Voir la biographie de Benoît Labourdette